Jean-Pierre Bacri

Chronique de la pièce de théâtre

Cuisine et Dépendances

par Marie-Virginie Speller

Adieu l'ami !

Œuvre théâtrale à l’humour grinçant et sarcastique, Cuisine et Dépendances met la cuisine à l’honneur en lui donnant le rôle principal.


Après une dizaine d’années sans s’être vus, des amis décident de se réunir autour d’un dîner. La soirée bascule lorsque l’un des couples annonce qu’il aura deux heures de retard. Se réveillent alors, chez tous les personnages, des frustrations et des ressentiments qu’ils ne manqueront pas d’exprimer vivement au cours de la soirée.

 

Pièce d’abord destinée à l’intendance et à l’organisation des réceptions, la cuisine se révèle être tout au long du texte un lieu d’échanges et de confidences. Les confessions fusent et se diffusent, les langues se délient et de vieilles rancœurs refont surface, le tout assaisonné d’un humour décapant.

Les critiques, les quiproquos, les litanies d’un vieux bougon acariâtre, les réflexions désobligeantes de la maîtresse de maison aigrie et les répliques cinglantes d’une autre sont les ingrédients qui rendent la pièce comique, vivante et d’un réalisme hilarant.
L’hypocrisie dont font preuve les personnages est manipulée avec une grande finesse et pimente la soirée. Le dîner qui se voulait amical se déroule principalement dans la cuisine, endroit refuge, qui dévoile la duplicité des personnages. Chacun y dit tout haut ce qu’il pense tout bas dans le salon.

Tout le monde en prend pour son grade et personne n’est épargné.
Chacun découvre son caractère et ses doutes face à lui-même et en devient presque touchant. Jacques est anxieux, Martine est complexée, d’autres ont des soucis d’argent, leur « inaptitude au bonheur » est flagrante et burlesque.
Certains craignent même une « embuscade » lorsqu’il s’agit de jouer ensemble à un jeu de société.
La soirée tourne au vinaigre avec un dénouement presque attendu...

 

Cette pièce d’Agnès Jaoui et de Jean-Pierre Bacri est crée en 1991 et connaît un immense succès. Elle est récompensée par quatre Molière.
Jean-Pierre Bacri, auteur, acteur, réalisateur connu du public pour ses rôles de revêche attachant, laisse derrière lui une œuvre inoubliable.

 

Cuisine et Dépendances, pièce coécrite avec Agnès Jaoui, est récompensée du Molière de l’auteur en 1992. Cette pièce est adaptée au cinéma l’année suivante.

Jean-Pierre Bacri est un acteur, scénariste et dramaturge français né le 24 mai 1951 à Castiglione (aujourd'hui Bou Ismaïl) en Algérie française et mort le 18 janvier 2021 à Paris 6e.

Il est l'auteur de neuf scénarios écrits avec Agnès Jaoui dont cinq qu'elle réalise et dans lesquels il joue.

Le Goût des autres est nommé à l'Oscar du meilleur film international en 2001

Comme une image reçoit le Prix du scénario au Festival de Cannes 2004.

 

Il collabore à plusieurs reprises avec les réalisateurs Cédric Klapisch, Alain Chabat, Alain Resnais, Claude Berri et Pascal Bonitzer.

 

Au théâtre, il reçoit le Molière de l'auteur en 1992 pour Cuisine et Dépendances et le Molière du comédien en 2017 pour son rôle dans Les Femmes savantes.

 

Au cinéma, il reçoit quatre fois le César du meilleur scénario original, remporte une fois le César du meilleur acteur dans un second rôle et est nommé six fois pour le César du meilleur acteur.

Chronique