Rencontre avec Susanna Ikebana

Pianiste / Compositeur

 

Un rêve devenu réalité !

Susanna est née en Suisse et a grandi à Genève. Pourtant, ses origines sont méditerranéennes, plus précisément espagnoles. Son père était un artiste-peintre et enfant, Susanna s'amusait à dessiner mais cela n’était pas vraiment sa passion. Très jeune, elle commence à écouter beaucoup de musique classique, pop, contemporaine avec une admiration pour les grands compositeurs comme Frédéric Chopin et aussi Ennio Morricone qui est son mentor. Elle fait également un peu de théâtre et de la danse. Le monde artistique en général et le cinéma l’ont toujours fascinée. Susanna s'est toujours sentie à l’aise en public et la communication est certainement l'une de ses qualités majeures. Elle attribue cette aisance  à sa nature positive, extravertie et au fait qu'elle parle plusieurs langues.

 

En tant que musicienne, Susanna a un parcours atypique tout d’abord dans le secteur du tourisme, du private banking et finalement dans l’immobilier de luxe en montant sa propre société.

 

 

Elle a commencé à prendre des leçons de piano il y a 5 ans,  mais c’est en 2017 que tout a basculé lorsqu’on lui annonce qu'elle a un cancer et qu'elle doit subir une intervention sans tarder. Ce moment-là fut un choc mais également une forme de renaissance. Susanna prend cela comme un signe du destin et réalise alors combien elle doit apporter d’importants changements dans sa vie pour la consacrer entièrement à sa passion, la musique !

 

La musique fut sans aucun doute sa thérapie. C'est la musique  qui lui donnera la force d’aller de l’avant.

 

Aujourd’hui, lorsque Susanna regarde le passé et ces cinq dernières années écoulées. Elle est heureuse d’abord d’être en bonne santé et fière du parcours accompli avec beaucoup de constance et de travail. Elle a enregistré plusieurs disques, donné des concerts et monté son propre studio d’enregistrements ce qui lui permet de composer (pour piano ou autres instruments), enregistrer et produire sa musique (avec un focus pour le cinéma et les bandes-sonores).

 

Une phrase résume son parcours : " La vie m’a appris qu’il n’est jamais trop tard pour croire en ses rêves."

BIOGRAPHIE 

DISCOGRAPHIE / ALBUMS

Life is a Gift 2018

Love is Energy 2019

Wings 2020

White Orchid en cours et qui sortira fin 2021 (le premier album entièrement produit par Susanna dans son studio d’enregistrement)

EVENEMENTS / CONCERTS 

Concerts à Genève au printemps 2019

Concert au Château de Monda en décembre 2019 (soirée caritative pour la fondation espagnole Aladina, soutenue par Susanna  (enfants atteints de cancer)

Concert privés en 2019

Concert en plein air à Estepona (Andalousie) en 2020

Concert « Candlelight » à Estepona avec musiciens pour cet été, le 7 août 2021

1/ Que représente la musique dans votre vie quotidienne et que vous permet-elle d’exprimer que la parole ne saurait faire ?

 

La musique est ma passion donc elle fait partie intégrante de mon quotidien, c’est mon énergie. J’écoute de la musique toute la journée et je joue également du piano tous les jours.

 

Je pense que la musique est un langage universel que tout le monde peut comprendre. Elle a l’immense pouvoir de nous faire rire ou pleurer, c’est le langage poétique du cœur, de l’âme, des sentiments.  Lorsque les mots nous manquent …la musique intervient …..

 

 

2/ Quelles définitions donnez-vous à vos différentes compositions, vos mélodies ? Sont-elles des cris, des ballades, des invitations au voyage ?

 

Avant tout elles racontent des histoires, des émotions, des souvenirs, des événements.

 

J’ai un répertoire assez varié en passant par du classique, des balades romantiques ou mélancoliques mais également des mélodies plus fortes qui sont une explosion de notes positives et joyeuses, comme par exemple Mattina Allegra et Symphony of Life, et sans oublier, bien entendu, toutes les mélodies que je compose pour le cinéma, bandes-sonores.

 

Donc pour résumer, elles sont une invitation avant tout à la détente, au voyage, aux émotions, à la rêverie dans un monde imaginaire et magique !

 

3/ Qu’est-ce qui déclenche la création d’un nouvel album ?

 

J’ai la chance depuis cinq ans d’avoir une source d’inspiration et de créativité intarissable. Cet état de créativité intense que je vis par vague provoque en moi des insomnies. Mais c’est justement dans ces moment-là que je « donne naissance » permettez-moi l’expression à mes mélodies. Certaines compositions je les réserve pour mon futur album et d’autres sont classées, d’une certaine façon, comme matériel pour un projet (documentaire, film, etc.)

 

4/  Susanna, la musique peut-elle être plus forte que la maladie, la solitude, l’amitié, l’amour ?

 

Oui et non. Je dirai que la musique est surtout la meilleure thérapie et compagne pour vous aider à affronter la maladie, la solitude et pour ce qui est de l’amour et de l’amitié, elle est la plus belle ambassadrice pour exprimer avec poésie ses sentiments.. Elle est une arme redoutable de séduction qui vient en aide aux timides, romantiques et sentimentaux. Qui n’a jamais envoyé une chanson d’amour à sa petite-fiancée pour lui dire je t’aime? (rires)

 

5/ Que se passe t-il après la sortie d’un album, un temps mort, la mise en chantier immédiate d’un nouvel album ?

 

Non, je ne connais pas de temps mort, bien heureusement, car en fait, j’ai quatre métiers pour l’exprimer ainsi. Je suis pianiste, compositeur, interprète et arrangeur musical.

 

Autrement dit, j’ai du pain sur la planche (rire). Ce sont des disciplines très différentes et pour vous donner un exemple, le monde des arrangements musicaux est très complexe. Imaginez une mélodie composée au piano à qui l’on souhaite ajouter un violon, une guitare, une voix humaine etc.  Cela demande des connaissances pointues dans le domaine du son et c’est pour cela que ma formation est en continue que cela soit au niveau technologique ou en matière de technique du piano (exercices, etc.)

 

Je suis donc en constante évolution.

 

6/ De ces deux temps , Un temps pour écrire et un temps pour jouer, lequel vous apporte le plus d’émotion ?

 

Les deux. Petite parenthèse d’explication. Lorsque je compose, je ne prends pas une feuille de papier mais mes doigts se posent sur le clavier et naturellement je compose une mélodie qui trotte dans ma tête. Ensuite intervient l’écriture mais grâce à la technologie actuelle, je dispose d’un programme qui peut produire une partition en temps réel lorsque je la joue sur le clavier. C’est tout simplement magique. Donc pour répondre à votre question, l’émotion se produit à l’instant où je joue ma mélodie que je compose directement sur le clavier.

 

7/ Ecrire et jouer, c’est comme écrire et parler ou, c’est encore différent ?

 

D’une certaine façon et en ce qui me concerne, c’est comme un film. Vous avez une idée à la base de l’histoire que vous voulez raconter, action, romantique ou autre, En musique cela s’exprime avec des notes et des accords majeurs ou mineurs qui vont exprimer de la joie, de la tristesse, du suspense etc. mais la magie se produit lorsque vous les unissez comme lorsque vous écrivez une lettre avec sa ponctuation, sa virgule, son point et son paragraphe. Une mélodie est structurée avec un début souvent léger, une entrée en matière, un développement, un refrain et une finalité. Une sorte de voyage guidé par des sons, des vibrations.

 

8/ Vous parlez de films qui traversent votre esprit avec la musique. Pensez-vous que votre publique perçoit, au fil de vos mélodies, vos états d’âme ou ouvrez-vous, avec vos notes, la voie à la liberté personnelle de chacun de se laisser aller à son vague à l’âme ?

 

Bien entendu, ils vont ressentir mon émotion mais cela va déclencher également pour le public leurs propres émotions, souvenirs, etc. C’est toute la beauté de la musique. Chacun a sa propre interprétation. Certaines de mes mélodies expriment des moments vécus, passionnés, joyeux ou plus tristes, etc. mais cela peut réveiller en vous d’autres sentiments différents. Vous avez carte blanche.

 

Ce que je peux vous dire, c’est que lorsque je joue en publique ou lorsque vous écoutez ma musique, je réveille naturellement de l’émotion car je joue avec mon âme et mon cœur et cela se perçoit (ce sont les mots de mon publique). Donc chaque personne le vit différemment en fonction de son vécu, son parcours, sa personnalité, etc.

 

Mais le but avant tout est que la musique réveille en vous de l’EMOTION, la vôtre !

 

Beethoven disait : "La passion surmonte n’importe quel trébuchement et n’importe quelle erreur."

C’est ce qui donne vraiment un sens à la vie, c’est la poussée et ce que l’on fait. Par conséquent, quelque chose d’aussi important que la musique était pour Beethoven, le fruit d'une passion forte ou, sans passion, quelque chose d’impardonnable.

 

9/ Vous avez accepté et, je vous en remercie, de m’offrir la possibilité d’écrire, des mots, sur «Tristesse», l’un de vos titres. Quel sentiment accompagne cet accord, curiosité, anxiété, ouverture, autre ?

 

Ce morceau a été composé très récemment, c’est-à-dire en février de cette année. Cette mélodie est le fruit de mon sentiment et mon respect à l’égard de toutes les personnes disparues durant cette pandémie mais également les personnes qui demeurent avec leur chagrin et avec pudeur qu’ils ne montrent pas. Donc le mot qui me vient à l’esprit est le mot partage. Je souhaite simplement partager ce moment pour vous transmettre cette mélancolie à la fois belle et pudique.

 

10/ Pourquoi, selon vous, il n’est jamais trop tard pour réaliser ses rêves ?

 

Parce que c’est la raison même de notre vie, de notre existence !!! A quoi bon vivre sans rêver, sans essayer ? Toutes les belles histoires comment par un rêve….

 

11/ Quelle est votre actualité musicale ? Quels rendez-vous pouvez-vous proposer à nos lectrices et lecteurs ?

 

Comme vous le savez, la pandémie a freiné passablement les activités culturelles et notamment les concerts. Mais j’ai tout de même le plaisir d’annoncer que je donnerai un concert Candlelight avec deux musiciens espagnols (violon et guitare classique) qui m’accompagneront sur scène le samedi 7 août à 22h00 à Estepona/Marbella (Andalousie) Espagne.

 

Je suis également en pourparlers pour l'organisation d’autres concerts au mois de septembre (en Espagne) mais il est trop tôt pour les confirmer. Pour 2022, j'envisage de me produire sur une scène à Paris, ville qui demeure pour moi une référence absolue et incontournable du monde artistique.

 

En parallèle, je termine mon 4ème album WHITE ORCHID qui aura un parfum de cinéma avec des compositions originales inspirées pour des bandes sonores. Cet album sera entièrement produit est enregistré pour la première fois dans mon studio professionnel d’enregistrement avec les dernières technologies en matière de sonorité.

I N T E R V I E W